Histoires

L’Église apporte la fierté à la communauté

Après avoir assisté au Module 1 du programme TCV, 60 personnes membres d’une église ont décidé de construire une route. En 12 jours de travail acharné avec des outils manuels, ils ont terminé une route qui est de 12 à 13 km de long et 1,5 m de large.

Les fonctionnaires du gouvernement local ont été très surpris parce qu’ils avaient appelé les gens à travailler sur une route à plusieurs reprises, mais personne n’a répondu. Pourquoi l’église a-t-elle été soudain volontaire pour le travail? Ils pensaient qu’une organisation extérieure avait payé pour le projet sans autorisation. Ils ont questionné l’église, qui a répondu: «Personne ne nous a donné de l’argent. Nous avons fait tout cela parce que nous avons été formés par le canal de TCV et voulions obéir à la Parole de Dieu. Les fonctionnaires changèrent d’opinion au sujet de l’église et ont voulu la soutenir pour son bon travail. Ils ont promis présenter le travail à des autorités supérieures et demander qu’on leur envoie un bulldozer pour élargir la route. Les enseignants, les soldats des frontières et autorités préfectorales de cette région bénéficièrent de ce projet et furent très favorables à l’endroit de l’église.

Lorsque le facilitateur local de TCV a visité ce village, les enseignants pensaient qu’il venait d’un autre village. Ils lui ont donc demandé ce qu’il pensait de ce village et ce qu’il y avait remarqué de spécial. Lorsque le facilitateur local leur répondu qu’il ne voyait rien de spécial, les enseignants fièrement répondu: «Ils ont une belle route. Est-ce que votre village a une si belle route? “Ils ont même vanté l’église qui a fait tout le travail pendant 12 longues journées. Pendant tout ce temps, ils ne se rendaient pas compte qu’ils parlaient au formateur qui avait initié ce travail. C’est seulement quand les membres de l’église sont venus et ont salué le facilitateur local que les enseignants se sont rendus compte qu’ils se connaissaient. Ils ont donc demandé au facilitateur local s’il était le Directeur de l’église, mais il a répondu: «Nous sommes frères et sœurs en Christ. Je suis venu ici pour leur enseigner la Bible. Je ne suis pas leur Directeur. »Voyant que Dieu avait utilisé la route pour adoucir leurs cœurs, le facilitateur local a alors partagé l’Evangile avec ces enseignants.