Les résultats

Le programme a trois objectifs importants :

  • Glorifier Dieu
  • Des églises qui croissant en maturité et en nombre
  • Des communautés qui sortent de toutes les formes de pauvreté

Les changements typiques que nous constatons sont les suivants:

god-glorified

Dieu est glorifié

Dieu est glorifié

Plusieurs des régions où nous avons commencé au début le programme étaient hostiles au Christianisme. Les chrétiens par voie de conséquence préféraient éviter les ennuis en se repliant sur eux-mêmes.

Aujourd’hui, dans la plupart des régions où nous avons commencé le programme TCV, aussi bien les communautés que le gouvernement reconnaissent que le Dieu des chrétiens est puissant et que les chrétiens sont bons. Ils apprécient l’influence chrétienne dans leurs régions. Au lieu d’éteindre la chrétienté, les officiels locaux essaient de promouvoir le programme même quand il n’existe pas de chrétiens dans la région. Les communautés, les gouvernements et les régions alentours reconnaissent que Dieu est à la base de ces changements.

A mi-parcours, 94% des églises rapportent que les communautés sont de plus en plus ouvertes à l’évangile et 92% ont le soutien de leurs gouvernements.


partner-church

Les églises croissent spirituellement et en nombre

Les églises croissent spirituellement et en nombre

Le taux de présence à l’église et la passion des membres augmentent

Many people have made a decision for Christ out of fear of hell, rather than a real desire to know God. As people learn more about Him, they start walking with God in all areas of life.  As they do, they see God multiply their efforts, leading to stronger faith and increased excitement.

89% des églises rapportent un accroissement dans le taux la présence à l’église

Libéralité et service augmentent dans les églises

Au début du programme, plusieurs églises ne recevaient que quelques pièces comme offrandes hebdomadaire. Cependant, au fur et à mesure qu’ils s’approchaient de Dieu et apprenaient ce que c’était que donner et quoi consistait l’intendance, les chrétiens étaient plus désireux de servir et de donner leurs dîmes.

98% des églises ont vu l’augmentation du montant des dîmes et 96% ont constaté un accroissement du désir de servir.

Augmentation du nombre de chrétiens

Dans plusieurs exemples, les Actes d’Amour des églises ont permis la conversion à Christ d’une personne. Ensuite d’autres ont dit : « si Dieu est assez puissant pour changer cette personne, alors nous voulons connaître ce Dieu là »


community-moving

Des communautés sortent de toutes les sortes de pauvreté

Des communautés sortent de toutes les sortes de pauvreté

Sur le plan physique

  • Accroissement des revenus. Les revenus croissent de 5 à 10 fois et même de 20 à 30 fois. Quand les cultivateurs apprennent les techniques simples de gestion de leur argent, ils ont le temps de voir parmi leurs produits, ceux qui ne seront pas assez rentables. Cela leur permet de bien gérer leurs ressources pour ne pas être obligés de s’endetter ou de vendre à perte leurs récoltes.
    Les communautés construisent aussi de voies qui mènent à leurs champs. Comme résultat, ils transportent leurs produits plus facilement et produisent davantage. Les cultivateurs assez souvent s’entraident gratuitement afin que leurs ressources ne soient pas gaspillées comme par le passé à l’utilisation des manœuvres.Lorsqu’ils comprennent que Dieu souhaite qu’ils travaillent, comme le faisant pour Lui, ils le font avec plus d’ardeur et prennent soin de leurs terres en devenant de bons intendants.
  • Amélioration de la santé. Un autre domaine de changement significatif est celui de la santé. Lorsque les familles comprennent l’importance de prendre soin de son corps, elles adoptent rapidement des bonnes pratiques en matière de sanitaires, de nutrition et d’hygiène. Elles apprennent aussi comment traiter de façon appropriée des maladies courantes telles que la fièvre et la diarrhée.
  • Logement stable. Dans plusieurs régions, les églises construisent des logements pour les familles les plus démunies. Ce sont des maisons simples faites d’argile, de bambou ou de matériel en bois qu’il est facile d’obtenir. Des ressources financières sont collectées pour la toiture. L’église et parfois d’autres membres de la communauté offrent leur main d’œuvre.

Sur le plan social

  • Amélioration des relations avec la communauté. Quand les églises démontrent l’Amour de Dieu envers leurs communautés et spécialement envers les pauvres, elles gagnent en confiance et en respect. Les non croyants viennent souvent à l’église pour connaître ceux qui aiment leurs prochains. 96% d’églises ont rapporté une amélioration de leurs relations avec leurs communautés.
  • Amélioration des relations familiales. La violence domestique est courante. Lorsque les maris sont encouragés à aimer leurs femmes, ils commencent d’abord à les servir, à les aider à puiser l’eau et à couper du bois de chauffe. Les épouses apprennent à respecter leurs époux et ne sont plus insoumises. Par voie de conséquence, les ménages deviennent plus forts et plus heureux. Lorsque les parents apprennent à devenir de bons parents, ils sont capables d’éduquer leurs enfants selon les voies de Christ.read more –>
  • Les communautés travaillent ensemble sur des projets. Au début la communauté a tendance à observer l’église lorsqu’elle initie un projet. Elle est troublée devant la réalisation de ces activités. Mais lorsqu’elle réalise assez rapidement que l’église est en train de faire quelque chose de bénéfique pour tous elle rejoint l’église dans la réalisation des projets.

Sur le plan cognitif

Les enfants sont scolarisés

Plusieurs communautés n’ont pas d’école et pour celles qui en possèdent, les enfants n’ont accès qu’à quelques classes du primaire. Les églises prennent une part active dans la promotion de l’éducation; et si une église se trouve dans une zone où il n’y a pas d’école, elle en construit une. Sur les trois premières années du projet, le pourcentage des enfants fréquentant le collège est passé de 16 à 78% ; celui du lycée, de 5 à 30%.

Accroissement du taux d’alphabétisation

Le taux d’analphabétisme est passé de 67 à 32 % quand les églises ont mis en place des programmes d’alphabétisation dans leurs communautés.